Read kindle Au-delà de l'espace et du temps – Stg2bio.co

Extrait de l introduction Une physique parfaite La physique d aujourd hui semble aller merveille Le comportement du monde microscopique se conforme parfaitement aux lois de la physique quantique La gravitation est dcrite par la thorie de la relativit gnrale, dont on vrifie de mieux en mieux les prdictions Et les modles de big bang dcrivent notre Univers avec une prcision remarquable, inespre Cela pourrait laisser croire que la tche de la physique thorique est termine Il n y aurait plus de nouvelles lois trouver, il suffirait d appliquer celles que nous connaissons aux circonstances varies que nous prsentent la nature ou nos appareillages Mais le regard de l historien nous incite la prudence quelques dtails insignifiants prs, tout fonctionnait parfaitement dans la physique de la fin du XIXe sicle, pourtant sur le point de subir un double bouleversement avec les irruptions successives de la relativit et de la physique quantique Ne serions nous pas aujourd hui dans une situation comparable Nous avons deux raisons de le penser En premier lieu, certains rsultats d expriences ou d observations ne correspondent apparemment pas tout fait aux prdictions, ou ne s accordent pas entre eux Ces rsultats sont rares et, le plus souvent, controverss, de nombreux physiciens estimant qu il s agit de simples erreurs d expriences ou d interprtation mais d autres les considrent comme les indices d un dysfonctionnement qui suggre des bouleversements venir En second lieu, la physique d aujourd hui nous offre une vision insatisfaisante du monde nous n arrivons pas rconcilier les concepts qui sous tendent les approches quantique et relativiste Ils devraient pourtant s appliquer au mme monde, le ntre cause de cette dichotomie, qui constitue le sujet des trois premires parties de ce livre, la physique ne nous offre pas une vision cohrente du monde La dernire partie de cet ouvrage est consacre aux tentatives pour y remdierLauteur russit rendre accessible lensemble des grands mystres du cosmos, ceux de linfiniment petit comme ceux de linfiniment grand, et nous prsenter les thories les plusrcentes